MYANMAR : J’irais bien refaire un tour du côté de Hpa An

Hpa An myanmar
Hpa An myanmar

Le passage à Yangon fut bref : une journée. Juste le temps de réserver l’ avion de retour entre Dawei et Yangon,  qui scelle notre choix de finir le voyage par la péninsule de Dawei, au Sud, sans trop savoir encore comment nous allons l’atteindre.

En attendant, c’est vers Hpa-An (prononcer Pa-ane) que nous nous dirigeons, en bus de jour, très confort. Nous avons réservé la veille un hôtel sur internet, plus cher que prévu, car nous ne trouvions plus de place nulle part, et surtout pas au Galaxy Motel dont nous avions entendu le plus grand bien. Notre hôtel est très excentré. On prend un tuk tuk à la descente du bus.

La chambre est top : immense, avec un coin mini salon, de grandes baies vitrées et une belle salle de bain. Par contre, le personnel ne semble pas habitué aux touristes et peu d’entre eux parlent anglais. On remarque un portique détecteur de métaux à l’accueil, et des personnes qui ressemblent à des « officiels » qui tiennent une réunion dans l’une des salles de l’hôtel. Étrange. Quelques jours avant le départ, il y avait une recommandation du ministère des affaires étrangères d’éviter cette région à cause d’affrontements entre les forces de l’ordre et les ethnies du coin. Cette alerte avait été levée juste avant notre départ.

Qu’importe, nous décidons de louer des scoots pour visiter le coin en toute autonomie. Bonne idée, c’est sans doute ce que l’on a préféré ici : les balades au milieu des rizières ponctuées de pics karstiques.

Big up au Galaxy Motel à Hpa An

Mais, avant de partir en vadrouille, nous aimerions bien réserver le bateau et le bus pour aller à Mawlamyine puis à Dawei. Il n’y a rien à attendre de l’hôtel qui ne comprend pas notre demande et semble n’avoir aucune idée sur la façon de nous  aider. On tente d’aller à l’embarcadère par nous même. On ne le trouve pas. Personne ne nous comprend. Personne ne parle anglais. Nous n’avons pas plus de chance avec la gare routière, qui affiche beaucoup de panneaux publicitaires, en birman uniquement, sur lesquels il nous est même impossible de deviner un nom de ville. Tous les regards pointent vers nous, curieux. Nous tentons de parler anglais, rien n’y fait.
Petit moment de flottement car nous n’avons aucune idée de comment faire pour rejoindre le sud alors que nous avons déjà réservé notre vol retour Dawei-Yangon 🙂

Et là, soudain, l’illumination. Direction le Galaxy Motel. On n’a pas eu de chambre mais peut-être pourront-ils nous aider dans nos démarches ? Bingo ! Nous tombons sur un couple adorable, drôle, prévenant. Elle nous arrange tout : le bateau, le bus. Elle va envoyer un de ses jeunes avec nous pour briefer le boatman pour que lui même briefe le tuk tuk à l’arrivée à Mawlamyine afin qu’il nous amène dans la bonne gare pour prendre le bon bus pour Dawei. Ouf ! Elle nous laisse même une page avec des indications écrites en birmans au cas où. C’est juste top. On a le temps, on discute. Lui nous apporte une pastèque coupée bien fraîche, cadeau.

Hpa An, ses grottes, ses rizières

Hpa An, sur la route de Saddar Cave.

Nous  pouvons donc partir en balade. Nous n’avons pas envie de faire le parcours traditionnel des grottes. Nous en choisissons une qui nous permette une bonne balade en scoot : la Saddar Cave. Le trajet est un pur bonheur. Premier arrêt à Kaw Ka Taoung Cave et sa ligne de moines. Un peu flippant cette surenchère de bouddhas partout.

Nous continuons vers la grotte Saddar. Là nous faisons l’erreur de retirer nos chaussures et de les laisser à l’entrée au lieu de les accrocher à nos sacs. Nous allons rapidement le regretter, pieds nus dans la grotte, sur le sable, la roche, dans l’eau avec un fond indéterminé. Pour moi qui suis claustro, ce parcours est un enfer. Je me fous pas mal de savoir dans quoi trempent mes pieds mais je me concentre sur ma respiration et avance un pas après l’autre. La traversée m’a semblé interminable mais je ne suis pas objective.

La sortie, en revanche, est magistrale : on tombe sur une petite crique où des barques colorées attendent les visiteurs pour les ramener au point de départ.

Sortie de Sadar Cave.

Un bateau et 10h de bus après  : Dawei, nous voilà !

Le lendemain, nous repartons vers le Galaxy Motel qui a tout préparé et nous accompagne au fameux embarcadère que l’on cherche depuis deux jours. En fait d’embarcadère, on tombe sur quelques boutiques de rues et un banc pour attendre. Le bateau est une longue pirogue à moteur avec quatre chaises de jardin en plastiques placées les unes après les autres. On a un peu les pieds dans l’eau. Mais il fait beau et le paysage est fantastique. Nous voilà en route pour une traversée de trois heures et demi.

En bateau entre Hpa An et Mawlamyine

A Mawlamyine, le passage d’information se fait bien et nous nous retrouvons dans un tuk tuk qui nous lâche gentiment devant le guichet de notre compagnie de bus à la Zay kyo bus station. Il n’y a quasiment que des birmans dans cette gare routière. C’est la fin de la journée, de jeunes employés jouent au foot avec une balle en bambou tressé. Les chauffeurs allument de l’encens et l’accrochent à l’avant du bus, signe qu’il est bientôt l’heure du départ. On  est très loin du bus VIP mais le bus est correct et surtout très vivant : les Birmans sont fascinés par les télénovelas diffusées en continue et le volume à fond. Le trajet sera sans encombre, sauf vers minuit où l’armée nous réveille et nous fait sortir pour contrôle des papiers. Les militaires sont sérieux mais polis. Il semblent toujours vouloir contrôler d’où on vient et où on va mais sans intention d’ennuyer les touristes. Le bus repart rapidement.

On arrive à Dawei (attention, il vaut mieux savoir à peu près à quelle heure on arrive dans les gares car personne ne vous dit spontanément où vous êtes ou si vous devez descendre).
Il est 4 heures du matin mais qu’importe, une nuée de tuk tuk attend pour nous amener à bon port. Il reste 18 kilomètres, à s’enfiler dans le noir, direction : la mer le paradis.

Hpa An – Mawlamyine – Dawei : infos pratiques et bonnes adresses
Y aller :

  • Bus Yangon → Hpa An : Bus GI Group. Départ à 8h. Durée : environ 6h. 8000/p
  • Pirogue Hpa-An → Mawlamyine. Durée : 3h30.  8 500 / personne
  • Bus Mawlamyine → Dawei :  Zay kyo bus station – Compagnie Taw Win Sun Environ 10 heures – 12 000 /p
  • Dawei northern bus station → Coconut Guesthouse Tuk tuk : une vingtaine de minutes

Bonnes adresses (voir les prix dans la page budget) :

  • United Hotel : sans grand intérêt
  • Galaxy Motel : nous n’y avons pas dormi hélas mais avons vraiment accroché avec le couple qui le tient et nous y retournerons les yeux fermés si nous allons dans la région.

Hpa An en photos

Une réflexion au sujet de « MYANMAR : J’irais bien refaire un tour du côté de Hpa An »

  1. Hier, j’ai du prendre des mesures radicales contre les centaines de spams via les commentaires. J’ai tout effacé. A ma surprise, depuis l’app WP, je découvrais un commentaire que je ne peux pas approuver car il n’existe plus. J’ai fait une impression écran car il m’a fait mourir de rire. Le com était signé Pit et disait : « Quand est-ce qu’on ira à Dawei et Maungmagan ? Le bus doit bien partir un de ces 4;) ». Si jamais tu repasses par là, sache que tu m’as bien fait rire et que la bus est là 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *