33h33| Voyages et photos - Christine Pastor |

Taipei, à la découverte de l’ultra city

Que faire à Taipei ? Ultra animée, ultra polluée, ultra passionnante, Taipei se révèle au fil des jours comme une belle découverte : toutes les belles facettes de la capitale de Taiwan.

Que faire à Taipei ?

La première impression ne fut pas la bonne. Sur la route depuis l’aéroport vers le centre de Taipei, l’enchaînement de grands immeubles d’habitations ternes et fatigués nous contaminait lentement et nous filait grise mine.
Avant le départ, j’avais l’image d’une mégalopole « à la Seoul », vivante, moderne, high tech. Là, sur ce premier trajet, tout semble vieillot, peu esthétique, et pollué. A ce moment précis, on se dit que l’on va en repartir très vite et rejoindre les montagnes ou la mer. En fait, on y restera plusieurs jours et on prendra même plaisir à y revenir deux jours de plus sur le trajet du retour.

Taipei n’est pas Seoul, soit. Pour autant, la ville tentaculaire devient rapidement familière, étonnante et passionnante de par sa diversité. Difficile en effet de résumer Taipei en quelques mots. La ville est à la fois très dynamique et vivante, moderne et ancienne, ultra peuplée et animée, polluée et très proche de la nature. Avec des particularités sympathiques comme sa street food, ses salons de massage des pieds et ses jeux de tirettes qui jalonnent toute balade.

Tour d’horizon de quelques lieux emblématiques de la capitale de Taïwan:

Visiter le Taipei historique

C’est dans le quartier de Zhongzheng que se trouve LE monument historique de Taipei, le mémorial Tchang Kai Tchek qui célèbre le premier président de la république de Chine, c’est-à-dire Taiwan (la Chine étant la république populaire de Chine, oui je sais, ça n’aide pas.). Il est situé sur une place immense, Liberty square, et entouré de la Liberty Square Arch, d’une salle de concert et du musée national. Le tout, à quelques mètres du palais présidentiel et autres bâtiments officiels du pays.

Taipei 101, le bambou géant

A quelques stations de métro, plus à l’est, trône le 10e plus grand gratte-ciel au monde, Taipei 101. Haut de 508 mètres, sa forme de bambou surplombe fièrement toute la ville et au-delà (on le voit aussi très bien depuis les montagnes de Maokong, voir plus bas).

Découvrir les vieux quartiers de Taipei

Changement radical de décor et d’atmosphère dans les vieux quartiers de la capitale où il fait bon se perdre. Comme à Wan Hua, quartier central qui jouxte Ximen, où petites rues, lanternes et boutiques et tout genre orientent et égaillent les promenades désorganisées.

Taipei, la ville des temples bouddhistes

C’est d’ailleurs au cœur de Wan-Hua que se niche un des plus vieux temples bouddhistes de Taipei, le temple Longshan qui date du 18e siècle.
Situé sur une place animée où papys et mamies viennent chercher ombre et animation, le bâtiment impressionne autant pour ses décorations que la ferveur qui l’anime.

Moins touristique mais tout aussi intéressant, le Bao’an Temple, plus au nord de Ximen, dans le Datong district, est un temple taoiste richement décoré et orné de magnifiques statues. Son jardin est un havre de paix au cœur de la ville.

Il suffit ensuite de traverser la rue pour se retrouver dans un autre temple mais dans une toute autre ambiance avec l’édifice consacré à Confucius, le maître philosophe. Ici vous ne trouverez ni portrait, ni écriture.

Taipei la nuit : nightlife à Ximending

La sérénité que vous aurez puisée dans ces lieux vous sera utile pour affronter l’effervescence de Ximending, le quartier qui bouge, tout le temps.
Sorte de Times Square taïwanais, c’est tout à la fois un point de ralliement, un lieu de shopping et de restauration. C’est d’ailleurs la nuit que le quartier se révèle vraiment sous l’éclairage multidirectionnel de la forêt d’enseignes lumineuses.

Ximending s’organise autour de la Red House, un grand bâtiment circulaire en brique rouge qui dénote un peu du reste du quartier et constitue un très bon repère pour s’orienter. Derrière, c’est le QG LGBT avec de nombreuses boutiques et bars avec terrasse très accueillants.

Street food et night markets

C’est aussi la nuit que l’on trouve la meilleure cuisine de rue avec les Night markets qui ponctuent tous les quartiers de toutes les villes du pays.

A Taipei, on peut bien sûr en trouver autour de Ximen, mais le lieu est bondé et touristique (tourisme asiatique principalement).

Plus typiques, les marchés de Wan Hua, proches du temple Longshan, ou, plus au nord, à proximité des temples Boa’an et de Confucius, le fameux Shillin market qui s’étend sur un pâté de maison.

Là, on flâne au milieu des stands et on profite. De l’ambiance, de la nourriture, des odeurs et des couleurs. Poisson, viande, légumes, fruits de mer, grillades, beignets, noodle soups, dumplings… à vous de choisir !

Street art made in Taïwan

La capitale taiwanaise regorge aussi de belles œuvres street art. Par exemple vers Ximending, autour du Taipei cinéma Park, avec notamment des réalisations du taiwanais Mr OGAY ou du thailandais Alex Face.

Entre Lane 74, Kumming street, Section 2 Wuchang Street et Alley 8, Lane 93 (pour donner une indication)

Ce n’est pas un must mais si vous recherchez une petite promenade sympathique et reposante, vous pouvez aller faire un tour du côté du Huashan 1914 C&C park.
Il s’agit d’une ancienne usine d’alcool qui conserve son architecture industrielle mais trouve une seconde vie avec des ateliers créatifs, des boutiques, des bars, des spectacles de rue, des concerts, un parc…

New Taipei City

Et, si vous vous trouvez sur place dès novembre, laissez-vous éblouir par les spectaculaires illuminations de Noël qui habillent tout le quartier de New Taipei City.

Maokong : les plantations de thé aux portes de Taipei

Un des gros avantages de Taipei, c’est qu’il est facile de se propulser au vert. Les montagnes et plantations de thé se situent à quelques stations de métro et de téléphétique du centre-ville.

Pour aller à Maokong, on prend donc le métro jusqu’à Taipei Zoo station (voir les infos pratiques dans l’encadré en bas de page).

De là, on prend le téléphérique qui nous emporte par-delà les montagnes, laissant progressivement l’imposante Taipei 101 derrière nous. Le trajet est vraiment impressionnant, surplombant les villes puis les montagnes et enfin les champs de thé. Sensations garanties.

En une demi-heure, on se retrouve en pleine nature, entourés de sentiers de randonnées, de cascades et de rivières, de champs et de boutiques de thé. On vous conseille d’en acheter, il est vraiment très bon.

Finalement, la première impression aura été de courte durée pour laisser place à un véritable plaisir de découvrir et apprécier dans cette ville hors norme.

Taipei : infos pratiques et bonnes adresses

À L’AÉROPORT :

  • Changer des euros : Bank of Taiwan située dans le hall d’arrivée, après avoir récupéré les bagages. Bon taux.
  • Acheter une EasyCard : 100 NTD. C’est pratique et moins cher que les tickets à l’unité.

Rejoindre Taipei depuis l’aéroport – environ 35 minutes :

  • Métro direct (MRT) jusqu’à Taipei Main Station
  • Taxi : le vrai prix (négocié par une taïwanaise au retour) : 700 NTD

DORMIR À TAIPEI

  • Sunrise Business hotel Ximen : situé entre les stations Ximen et Longshan temple, sur la ligne bleue du métro. A 10 minutes à pied de Ximending. L’hotel est bien situé et très confortable. Seul défaut, il est pile en face d’un Carrefour et Décathlon… mais nous y avons fait une des meilleures rencontres de notre séjour. Le prix dépend du jour de la semaine : 1 300 NTD (environ 38 euros) en semaine.

MANGER DANS UN NIGHT MARKET

  • Exemple à Shillin : 
    • Un grand riz : 60
    • 2 brochettes : 80
    • Crabe : 100
    • Saucisse : 60
  • A Ximen : une grande barquette de beignets de poulet à l’ail pour 2 : 240

Autres exemples de prix dans l’article : Taïwan : 10 raisons de visiter l’île « latine »

SE DÉPLACER À TAIPEI

Le métro reste le meilleur moyen de se déplacer, muni de votre EasyCard. Tout est facile et traduit en anglais. Vous pouvez même trouver une traduction en français sur les bornes pour recharger votre carte. Les lignes sont identifiées par leur couleur et la direction est donnée par la dernière station de la ligne. Chaque station est numérotée.
Carte du métro de Taipei

Les entrées dans les temples et monuments sont gratuits

MAOKONG

Pour y aller de Taipei Main Station : prendre la ligne 5 (bleu) jusqu’à Zhongxiao Fuxing puis changer pour la ligne 1 (marron) jusqu’à son terminus à Taipei Zoo station.

Il y a 4 arrêts sur la ligne du téléphérique :

  • A l’entrée du zoo, Maokong Gondola Taipei Zoo Station
  • Au sud du zoo, Maokong Gondola Taipei Zoo South Station
  • Au niveau dutemple Zhinan
  • Et, enfin celle de Maokong

Le prix varie entre 30 et 50 TWD selon le nombre de stations auxquelles on s’arrête. On peut payer avec la Easy Card.

Partage si tu aimes :
Pinterest
Facebook
Twitter
Instagram
RSS
Follow by Email

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *