33h33| Voyages et photos - Christine Pastor |

Burkina Faso : carnet de voyage

burkina faso trajet
burkina faso trajet

Burkina Faso : février 2008

Itinéraire :

Première étape au Burkina : Ouagadougou

  • Bonne arrivée à Ouagadougou à 2h30 du matin
  • Remise des T-shirts à Issaka de l’association Ouaganet.
  • Rencontre avec Georges, qui nous amène chez lui.
  • Première discussion au clair de lune sur la terrasse sous le claquettement des salamandres.
  • Premier chant du muezzin. Il est 5 heures, Ouaga s’éveille. Nous partons nous coucher

De Ouagadougou à Pô, en pays Gourounsi

  • Matinée Ouaga avec Georges
  • Départ pour Pô en bus avec la compagnie Rakieta
  • On arrive de nuit à la gare routière de Pô. On est assaillis par les guides-chauffeurs-taxis en tout genre.
  • On se résout à ne pas rejoindre Tiébélé ce soir. Il n’y a plus de chambres à cause d’un tournage de film à Tiébélé et d’un rassemblement de prédicateurs évangélistes à Pô. On prendra in extremis la dernière chambre double disponible à Pô. On est 4. Il n’y a pas de problème, on nous amène deux matelas de plus.
  • Diner et nuit à l’hôtel Le Lido à Pô.

Musique : « Kadi Kadi » de Ali Farka Touré, Toumani Diabate 

Pô / Tiébélé / Ouagadougou

  • Visite Pô et Tiébélé
  • Retour en bus vers Ouaga
  • Diner et nuit au Pavillon Vert

De Ouagadougou à Bobo-Dioulasso en passant par Boromo

  • Départ matinal en bus pour Boromo avec la STMB
  • Visite du parc des Deux Bales au campement Le Kaïcedra pour voir les éléphants
  • Visite Boromo
  • Départ en bus pour Bobo
  • Nuit au CAS.

Bobo-Dioulasso, 2e ville du Burkina Faso

  • Visite de Bobo
  • Déjeuner au Dankan
  • Visite du vieux Bobo : mosquée, Dioulasso-Bâ, village des potières
  • Pot à l’hotel Teria
  • Diner au Bobo Dia

Bobo-Dioulasso / Satiri / Bala

  • Départ pour Satiri et Bala
  • Visite de la mare aux hippopotames
  • Retour à Bobo en bachée
  • Repas au Bobo Dia
  • Visite du centre Djeliya
  • Diner-Soirée « Coupé-décalé » aux Bambous

Bobo-Dioulasso

  • Marché de Bobo
  • Déjeuner au Bobo Dia
  • Rendez-vous à Djeliya : après midi avec Bacari Kouyaté, sa famille et Abi
  • Diner à l’Entente

De Bobo Dioulasso à Banfora

  • Bus Rakieta pour rejoindre Banfora par une bonne route
  • Location de mobylettes pour se déplacer dans le secteur
  • On atterrit au campement Le Baobab, à la sortie de Banfora, vers les chutes de Kerfiguéla
  • Déjeuner au Baobab
  • 1ère tentative pour rejoindre les cascades en mob, en vain. On perd la courroie, le ressort, le temps de le retrouver la nuit tombe.
  • Retour au camp, dîner à la lampe à pétrole (le camp n’a pas d’électricité) et au clair de lune. On a adoré !

Autour de Banfora

  • Re tentative pour aller aux cascades. Pas de chance, aujourd’hui c’est une bougie qui nous fait défaut. On est aidé par tous les gens qui passent, on repart… et on arrive à destination !
  • Baignade dans les cascades et séchage naturel tels des margouillats au soleil
  • Balade à pied pour atteindre les dômes de Fabedougou
  • Retour au camp, dîner et soirée sur place

Autour de Banfora

  • On part en mob à travers les rizières et les champs de cane à sucre pour rejoindre le Lac Tengréla
  • Balade en pirogue sur le lac et observation des hippopotames
  • Retour au camp. On recharge nos sacs à dos sur les mobs et retournons à Banfora rendre les mobs et prendre une chambre avec électricité (uniquement parce que l’on a besoin de recharger les appareils, sinon, on était très bien au Baobab !)
  • Au total, nous avons eu 11 pannes de mobs en deux jours. On ne se privera pas de le dire au loueur Ouattara Tapisseries à Banfora
  • Déjeuner au Calypso
  • Balade dans Banfora
  • Diner et nuit à l’hôtel Le Comoé.
  • Au cours du diner, un poste de télé en noir et blanc nous apprend que la ville de Bobo que nous avons quitté deux jours plus tôt et que nous envisagions de rejoindre le lendemain, avait connu des « violences urbaines » suite aux manifestations des habitants contre la vie chère.

Banfora / Pics de Sindou

  • On rappelle Soma, un des taxis croisé hier, après avoir négocié le prix de la course pour aller à Sindou par la piste
  • Petit déj au Calypso
  • Départ pour Sindou, on paye d’avance pour remplir le réservoir d’essence (classique). Autour, tout le monde s’affaire, range ce qui traîne. Aujourd’hui la grêve se déroule à Banfora. On craint des violences comme à Bobo la veille
  • La voiture semble vraiment mauvaise sur cette piste et bizarrement, on n’aura qu’une petite panne de rien du tout… bravo Soma !
  • L’harmattan souffle depuis le matin, on a l’impression de se déplacer dans un nuage de poussière. On la respire, on l’avale, on la recrache
  • Visite des Pics de Sindou, un lieu magique et irréel
  • Retour à Banfora. La grêve semble finie mais on aperçoit les militaires en train de sécuriser les stations d’essence et quelques fumigènes qui fusent.
    On se retrouve à la gare de bus Rakieta. Le bus pour Bobo ne part pas car les routes ont été fermées là-bas avec les suites de la grêve. Un Dina part directement pour Gaoua… on le prend.
  • Le trajet en Dina est une vraie galère : interminable, on s’arrête partout, le chauffeur disparaît pendant des plombes, on est serrés comme des sardines. On y rencontre pourtant Carole, une canadienne très chouette, qui voyage seule (elle vient de traverser la Mauritanie). Elle ne sait pas où dormir à Gaoua, on a un plan. On unit nos forces.
  • Arrêt mémorable de nuit à Loparoni : le chauffeur disparaît pendant 3/4 d’heure. On discute avec les habitants qui se pressent autour du bus. On part dans le village avec nos lampes frontales se rapprovisionner en eau et clopes.
  • Arrivée très tardive à Gaoua. On est affamés.
  • Diner rapide mais correct au Boucan, le maquis près de la gare.
  • Nuit à la base canadienne… euh… sans commentaire.

Gaoua et le pays Lobi

  • Avec Carole, on déménage de la base canadienne vers le seul hôtel de la ville : l’hôtel Hala
  • Petit déj au maquis « Le bon café »
  • Visite de la ville et du superbe musée du Poni ou l’on rencontre… le roi des Gans (une des 7 ethnies Lobi)
  • Déjeuner au Flamboyant
  • On négocie une visite des villages Lobi accessibles en 4×4
  • Visite du village de Sansana, puis travail des orpailleuses, village de vannerie, village de potières, village de sculpteurs sur bois
  • Retour à Gaoua. Diner au Flamboyant

Gaoua / Ouaga

  • Départ matinal pour attrapper le bus TSR vers Ouaga
  • Arrivée à Ouaga : Carole a une chambre réservée et un sac qui l’attend à un hôtel. Nous allons à la Pension Sarah
  • Déjeuner à la pension
  • Balade dans Ouaga et direction le Village des artisans
  • Rdv avec Carole à son hôtel et direction le Baratapas
  • Nuit à la Pension Sarah

Ouagadougou

  • Balade dans Ouaga et au marché (difficile !)
  • Rendez-vous avec les amis expats après des semaines d’échanges de mails et de conseils en tout genre
  • Pôt au Verdoyant et déjeuner au maquis La Forêt
  • Visite chez les amis et premier VRAI café depuis le départ… trop bon !
  • Visite de la ville avec F et retour au Village des artisans pour les derniers achats
  • Diner à la Pension Sarah

Fin du voyage au Burkina Faso.

Burkina Faso en photos

Partage si tu aimes :
Pinterest
Facebook
Twitter
Instagram
RSS
Follow by Email

Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *