NEPAL : au vert à Bungamati

Au bout de quelques jours, sortir de Katmandou fait un bien fou ! A quelques kilomètres seulement au sud-ouest de la capitale et de Patan, on se retrouve en pleine campagne, au milieu des rizières en terrasse, dans un petit village où le temps semble s’être arrêté : Bungamati. Le taxi, qu’il a fallu négocier sec devant Benchen, nous dépose sur la place principale, sous un soleil de plomb.
Il n’y a pour l’instant pas d’autres touristes que nous. Nous traversons le village, le sourire greffé. L’ambiance est paisible, l’accueil discret mais bienveillant, le chemin se fera au son des « Namasté ».

Au cœur du village, une place animée qui semble être tout à la fois un lieu de vie, un lieu de commerce, de prières, de rituels en tout genre. Au centre, le temple Rato Machhendranath, le Dieu de Patan.

La balade a continué dans la vallée, vers Pharping. Mais, on garde un beau souvenir de Bungamati. A notre connaissance, une grande partie du village – dont le temple – a été détruite lors du séisme quelques semaines plus tard.

Bungamati en pratique :
Y aller :
En taxi : 3 500 Rs pour la demi journée (trajet AR Benchen / Bungamati / Pharping)

Bungamati en photos :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *