33h33| Voyages et photos - Christine Pastor |
Cartes bancaires Revolut, N26

Revolut, N26, Max, quelle carte bancaire en voyage ?

Accueil » Travel tips » Revolut, N26, Max, quelle carte bancaire en voyage ?

N26, Revolut, Max… retour d’expériences sur l’utilisation de ces cartes bancaires pour les retraits à l’étranger sans (trop de) frais.

Test des cartes bancaires Revolut, N26 et Max, en version gratuite, à l’étranger.

Après une expérience très réussie avec la N26, j’ai eu envie de tester d’autres « neobanques » ou « banques mobiles » et leurs cartes bancaires gratuites.
Mon utilisation de ces cartes à l’étranger consiste à régler des paiements par carte et à retirer des devises à moindre frais dans un distributeur, hors zone euro. Mais si, comme moi, votre compte bancaire principal dépend d’une banque « traditionnelle » et que vous ne souhaitez pas souscrire d’option internationale, cet article peut être utile.

Ma carte bancaire principale, en France est une Visa Premier de la Société Générale. Si je l’utilise à l’étranger, en dehors de la zone euro, la banque va me prélever des frais :
→ 2,7 % de la somme retirée plus 3 euros par retrait 
Autant vous dire qu’elle ne prend pas souvent l’avion 😉

Sur les paiements à l’étranger, toutes les cartes de l’article se valent car elles permettent un paiement sans frais additionnel.
C’est sur les retraits en distributeur, en revanche, que les écarts peuvent se creuser. Et comme je préfère offrir une tournée de bière plutôt que de gaspiller des euros à payer des frais de banques, je pars désormais avec deux cartes dont je vous présente les avantages et les inconvénients.

N26 : fiable et frais très limités

J’ai déjà fait un retour d’expérience détaillé de la Mastercard N26, la carte bancaire allemande testée lors d’un voyage au Sri Lanka. Depuis, elle ne me quitte plus.

Malgré les 1,7% de frais prélevés à chaque retrait, l’excellent taux de change Mastercard donne toujours un résultat meilleur que les taux de change sur place et, souvent, avec seulement une différence de quelques centimes avec le taux de conversion théorique du jour indiqué par le convertisseur de devises XE.

Bon à savoir
Les taux de change des réseaux Visa et Mastercard sont souvent meilleurs que le taux de change interbancaire

Ce que j’aime avec la carte N26 :

  • La gratuité de la carte et sa réception en quelques jours
  • L’immédiateté des notifications à la moindre transaction
  • La facilité d’utilisation et la fiabilité de l’appli
  • Les paiements sans frais à l’étranger
  • Les frais de retrait ont toujours été meilleurs que les taux de change sur place et que le taux de change théorique du jour.
  • Si vous faites un retrait le week-end, l’appli N26 vous indiquera immédiatement le taux et le coût de la transaction, qui restera en suspend jusqu’à l’ouverture de la banque. A ce moment là, le coût de la transaction sera revu avec le taux de change du jour du traitement.

Retrouvez le détail du retour d’expérience avec la carte N26 dans l’article : Bref, j’ai texté la carte N26 en voyage

Bon à savoir
Lorsque l’on retire des espèces à un distributeur à l’étranger, il y a les frais appliqués par la banque qui gère notre carte (Société Générale, N26, Revolut…) mais il y a aussi souvent des frais prélevés par la banque locale dont dépend le distributeur. Cela peut être intéressant de se renseigner avant pour identifier celles qui n’en prennent pas ou peu. 

Revolut : 200 euros sans frais

Revolut est une banque mobile anglaise, au fonctionnement très proche de celui de la N26. A la différence de sa concurrente allemande, son envoi est payant : 6 euros, mais la création du compte est aussi simple que celle de la N26.

La particularité de la carte Revolut, dans sa version gratuite, est de proposer une capacité de retrait de 200 euros par mois sans frais, y compris hors zone euro.
– Au delà, Revolut prélève 2 % de frais par transaction.
– Autre point à garder en tête, Revolut utilise le taux interbancaire et applique une majoration de 0,5 % le week end.

Retour d’expérience :
Pour l’instant, je n’ai eu l’occasion de tester ma carte Revolut qu’une fois, au Cambodge, en novembre 2019. J’ai fait un retrait de 150 dollars dans un distributeur de la Sacombank qui m’a appliqué 2,25$ de frais. Au final, la transaction m’a coûte 137,51 euros, soit 12 centimes de plus que le taux théorique (indiqué par le convertisseur XE), même avec les frais de la banque locale.

Ce que j’aime dans la carte Revolut ?

  • J’ai eu la chance de recevoir une carte Visa Revolut (je ne pense pas que l’on puisse choisir en version gratuite). Elle devient donc le complément idéal de ma Mastercard N26, selon les pays ou zones qui privilégient, l’un ou l’autre des réseaux bancaires.
  • Comme pour la N26 les paiements hors zone euros sont gratuits.
  • Comme pour la N26, l’application est excellente et fiable, les notifications immédiates.
  • Je l’utilise donc à hauteur de 200 euros hors week-end puis bascule sur la carte N26.
Bon à savoir
Quelle que soit la banque (hors agrégateur), il vous faudra alimenter votre compte (N26, Revolut…), en faisant des virements gratuits. Pensez au jours de fermeture des banques, vos virements ne seront traités que pendant les jours ouvrés. 

Carte Max, un rendez-vous manqué

J’ai testé la carte Max lors d’un séjour à Istanbul en juin 2019. Ou plutôt, j’ai essayé de tester la carte Max à Istanbul, car en réalité, elle n’a jamais fonctionné.

La carte Max propose une offre pourtant alléchante : 0 frais de retrait à l’étranger, sans aucune limite. Dans mon cas, un simple oubli de mot de passe a révélé une application défaillante et un support désorganisé.

La procédure classique de renouvellement de mot de passe s’est transformée en labyrinthe technique, avec des erreurs de codes visibles dans l’applicatif, de nouveaux mots de passe qui ne fonctionnent plus une fois la session terminée, des interlocuteurs en Chat longs à répondre.
Bref, j’ai mis une bonne semaine à résoudre le problème et j’ai clôturé mon compte Max et détruit ma carte.

Outre les problèmes techniques, je n’ai pas aimé non plus le questionnaire intrusif de Max, lors de la création de compte où de nombreuses informations personnelles sont demandées (information sur les revenus par exemple), au contraire des pratiques de N26 et Revolut.

Au delà de ma mauvaise expérience, la particularité de la carte Max est de proposer un agrégateur de cartes : si vous ne craignez pas de confier vos coordonnées bancaires à l’appli, il vous suffira de saisir les informations bancaires de vos différentes CB et vous choisissez, avec la carte Max, quel compte vous souhaitez débiter. Toutes les cartes en une, en somme.
Vous pouvez aussi, pour des raisons de sécurité, l’utiliser comme les autres cartes citées plus haut, sans agrégateur mais en faisant des virements sur votre compte Max.

Max essaie de bâtir un modèle économique en vendant d’autres prestations, de conciergerie notamment. Je connais des gens qui l’utilisent et qui en semblent contents. Cela n’a simplement pas fonctionné pour moi.

Et vous, quelle est votre carte bancaire préférée pour les voyages ?

CHECK-LIST AVANT LE DÉPART

Quelque soit votre choix de carte, quelques points méritent d’être vérifiés avant de partir :

  • Renseignez vous sur le pays : les distributeurs acceptent-ils les Visas ou les Mastercards ?
  • Les voyageurs ont-ils pu utiliser facilement leurs cartes bancaires sur place ?
  • Quelles sont les banques locales qui ne prennent pas ou peu de frais ?
  • Pensez à alimenter vos comptes N26 ou Revolut ou autre. Et rappelez vous que ces banques n’effectuent de transfert que pendant les jours ouvrés. Cela prendra donc plus de temps si vous l’effectuez pendant un week-end, ou le vendredi soir par exemple.
  • Voilà, ya plus qu’à !

L’article à emporter



Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *