COREE : Gyeongju et le temple Bulguksa

Au vert ! Après Ulleungdo, on file directement â Gyeongju (prononcer kiong-djou), à une trentaine de kilomètres de Pohang, où on a décidé de se poser quelques jours pour découvrir le patrimoine et la région. Il fait déjà nuit. On se dirige tout droit vers le quartier des Love Motels, un quartier qui ressemble à l’idée que l’on se fait de Las Vegas et de sa débauche de néons lights. Tous les Love Motels sont rassemblés ici et se font concurrence. C’est donc très facile de trouver une chambre et de négocier les prix.

Et c’est royal !  Nous voilà dans une sorte de suite de 35 m² avec télé super grand écran, jacuzzi, toilettes avec différentes sortes de jets aux trajectoires improbables, etc. L’ensemble est bien évidement d’une propreté sans faille, à l’inverse du décor qui lui est très, mais alors très « girly ». Mais on s’en moque, le confort est au rendez-vous et dormir dans ce genre de lieu est une expérience en soi : tout est fait pour garantir la discrétion des couples qui se retrouvent ici, couples illégitimes, très jeunes couples vivant encore chez les parents, etc. On reconnait les Love Motels à leur porte du garage toujours à moitié baissée pour éviter que l’on ne repère les voitures de l’extérieur. Ou au guichet d’accueil, occulté pour que les employés ne voient pas les clients, aux clés que l’on peut déposer directement dans une poche prévue à cet effet dans l’ascenseur, avant de se faufiler vers le garage, sans passer par la case accueil. On adore !

Le quartier est d’ailleurs très bien situé, juste à côté de la gare des bus, d’un office de tourisme, pas très loin du marché, et assez proche du parc principal où se trouvent les tombes des rois Silla. Ce dernier est un lieu assez étonnant d’ailleurs, en plein milieu de la ville, comme un grand jardin public qui cède la place à un grand parc. Un lieu de vie donc, que l’on traverse avec son caddie de courses. Un lieu de mort aussi, puisque ce parc de Tumulus abrite des tombes royales de Silla, le royaume dont Gyeongju était la capitale. On passe de parc en parc, pour finir dans une sorte de foret. Tout le monde semble se promener en ce jour de très forte chaleur. Nos pas nous mènent vers l’étang Anapji, des jardins royaux (toujours les Silla) autour d’un étang où se dressent encore aujourd’hui 3 pavillons. Zen.

L’autre belle découverte, c’est le temple bouddhiste Bulguksa, situé dans le parc national de Gyeongju. Construit en 528, au temps des Silla, il abrite aujourd’hui l’ordre du bouddhisme traditionnel coréen,  Jogye. Malgré le nombre de touristes qui viennent tous les jours visiter ce site classé au patrimoine de l’Unesco, l’endroit reste d’une grande quiétude, planqué, en pleine nature. Son grand parc, à l’entrée, parsemé de ponts et d »étangs, offre comme une transition entre le monde extérieur et le monde intérieur. Ici, les moines bouddhistes coréens s’habillent en gris perle. La balade se fait comme on veut, en passant d’une cour à l’autre, d’une pagode à un temple, à contempler une statue de Bouddha ou les amoncellements de cailloux des animistes. A vivre !

Gyeongju : bonnes adresses et infos pratiques

+ Hotel : Un love Motel dans le quartier qui leur est dédié. Le notre s’appelait le Time Motel (35 € la nuit). Il y en a des dizaines rassemblés ici. Le mieux est de les visiter et de négocier le prix. Le quartier est très pratique et bien situé (proximité des gares de bus, office de tourisme, on peut se balader jusqu’au marché, on est a proximité des parcs, etc.).

+ Restaurant : un des meilleurs de tout le voyage et une belle rencontre avec la propriétaire, ses parents et son frère. 163-13 Wonhwa-ro. On recommande !

+ Entrée Anapji : 2 000 KRW

+ Entrée Bulguksa : 4 000 KRW

 

Gyeongju en photos

Autres articles sur le même thème :

Une réflexion au sujet de « COREE : Gyeongju et le temple Bulguksa »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *